Nouvelles

Nouvelle murale

Projet MU au CEA Outremont

Dans le cadre d’un projet réalisé en collaboration avec l’organisme MU, douze élèves du Centre d’éducation des adultes Outremont ont peint une fresque sur un mur de la cafétéria.

Quand on la lit de gauche à droite, la murale évoque le parcours des élèves. Juste à côté du titre (Chaque souffle donne une seconde chance…), on découvre une main tenant une fleur chargée de grains de pollen prêts à partir au vent. Sur une deuxième main, on voit un oiseau sur le point de s’envoler; le volatile ne figure d’ailleurs pas sur la troisième main. Tout à la droite, une dernière main tient un diamant. « La réussite scolaire est quelque chose de précieux pour les élèves et la murale l’illustre très bien », affirme le directeur Paul St-Onge.

La fresque est également un hommage à Montréal. On y voit le mont Royal (qui est pratiquement dans la cour arrière du Centre), les logos de la ville et du métro, de même que celui de cette grande célébration du multiculturalisme qu’était Expo 67. La conseillère en rééducation Cristina Acosta, qui a piloté le projet, apprécie d’ailleurs particulièrement que le fruit du travail des élèves soit le reflet de la diversité culturelle en général et de celle du Centre en particulier.

Mentionnons enfin que les participants, qui ont consacré plusieurs mois à la réalisation de la fresque, ont obtenu une unité d’arts plastiques. La conseillère d’orientation Marie-Andrée Roy, en collaboration avec le conseiller pédagogique Alain Dumais, se sont en effet assurés que le projet réponde aux objectifs pédagogiques afin de lui attribuer un sigle. Une bonne façon de joindre l’utile à l’agréable.

Lors de l’inauguration de la murale à la mi-mai, la présidente de la CSMB, Diane Lamarche-Venne, le commissaire de la circonscription Outremont/Mont-Royal, Luc Landreville et la directrice générale adjointe, Louise Gaudreault, se sont joints aux artistes, aux membres du personnel du Centre (le directeur Paul St-Onge, le directeur adjoint Jonathan Poirier et la responsable du projet Cristina Acosta), aux conseillers pédagogiques Christine Touzin et Alain Dumais, de même qu’aux représentants de MU.